Usinage

Le principe de l’usinage est simple à comprendre. On prend un bloc de matière brute, on enlève le surplus de matière grâce à une machine-outil et on obtient une pièce sur-mesure. Bien que le principe soit compréhensible, l’univers de l’usinage est un domaine très technique qui demande des connaissances pointues. Découvrons ensemble les procédés utilisés, les atouts de cette technique, les matières envisageables, les pièces qui peuvent être produites, qui les utilisent et les métiers liés à l’usinage.

Les différents procédés d’usinage

Il existe beaucoup de techniques d’usinage et chacune a un but précis. Regardons les plus répandues.

Le fraisage va permettre de créer des pièces complexes. La fraise tourne sur elle-même, touche la matière à l’endroit voulu et engendre des copeaux. Elle va venir sculpter la pièce et lui donner sa forme définitive.

L’alésage est une méthode qui permet de percer l’intérieur d’une pièce. Contrairement à la perceuse qui va faire le travail de pré-perçage, l’alésoir se charge de la finition pour parvenir à une surface parfaitement lisse.

Le décolletage est utilisé pour produire des pièces de forme cylindrique jusqu’à environ 7 cm de diamètre. C’est un système de haute précision qui peut concevoir de très petites pièces au millième près.

usinage

Les avantages de l’usinage

Nous ne pouvons pas parler des avantages de l’usinage sans évoquer la CNC. Apparue dans les années 80, appelée aussi commande numérique, elle joue un rôle majeur dans le développement de cette activité. L’usinage CNC a modernisé la façon de produire grâce à son autonomie et son degré de précision. Les machines sont capables de s’approvisionner en matière et de produire sans interruption. Les industries y ont gagné :

  • en rendement, en produisant à grande vitesse et en continue,
  • en savoir-faire, en étant capable de proposer des pièces très complexes,
  • en temps, en libérant l’opérateur pour d’autres tâches.

À l’heure actuelle, une entreprise d’usinage n’est plus dotée d’une fraiseuse, d’une décolleteuse ou d’un tour. Mais d’une fraiseuse, d’une décolleteuse et d’un tour CNC et cela fait toute la différence.

Les matériaux pouvant être usinés

En théorie, tous les matériaux peuvent être usinés, les métaux, les plastiques, la pierre, le verre… Ce qui va changer, c’est le type d’outil utilisé pour les travailler.

  • Prenons un exemple, le titane. C’est un métal très dur qui ne peut pas être usiné avec le même outil que le laiton, métal beaucoup plus tendre. La solution est de choisir un revêtement adapté qui rendra l’outil plus résistant au moment de l’enlèvement de matière.
  • Autre exemple, le bois, une matière vivante. L’opérateur devra prendre en compte les modifications de cette matière, en fonction de la température et de l’humidité. L’usinage de celui-ci sera moins précis et les techniques, aménagées pour correspondre à ses besoins spécifiques.

La question qui se pose n’est pas, quels matériaux peuvent être usinés ? Mais quel outil choisir pour y parvenir ?

Les produits fabriqués par usinage

Sans nous en rendre compte, nous sommes entourés de produits fabriqués par usinage. Les bijoux, les vis, les meubles, et même des produits que nous ne voyons pas, qui sont des composants d’appareils que nous utilisons quotidiennement. Tout comme les matériaux, les pièces qui peuvent être fabriquées sont illimitées. Ce qui fera pencher la balance pour savoir si une pièce doit être fabriquée par usinage ou non, sera son coût et son délai.

Les entreprises d’usinage peuvent produire des pièces métalliques purement esthétique comme des pièces mécaniques qui serviront à faire fonctionner une voiture. D’ailleurs, la plupart des industriels se spécialisent dans la production d’un type de produit ou de matière. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’un parc de machines est un gros investissement. Choisir un secteur d’activité permet de maîtriser son budget et d’exceller dans son domaine.

pièces usinées

Les industries qui utilisent des pièces usinées

Là encore, les secteurs d’activités qui utilisent des pièces usinées sont aussi vastes que les matériaux et produits possibles. Nous pouvons ainsi retrouver dans les principaux clients, les domaines suivants :

  • le médical,
  • l’automobile,
  • la bijouterie, 
  • l’aéronautique. 

Autant d’univers différents, avec des contraintes et des exigences différentes. Certains auront besoin de pièces unitaires très techniques, d’autres voudront des pièces en grande série à l’esthétique irréprochable. Le créneau de l’usinage a encore de très beaux jours devant lui et peut y répondre grâce à une technologie en perpétuelle évolution.

Les machines, c’est très bien, mais l’homme dans tout ça ? Quel est son rôle ?

Les métiers de l’usinage

Les métiers de l’usinage sont variés et peuvent même se combiner en fonction de la taille de l’entreprise. Une opératrice pourra être amenée à dépanner une machine si elle y est formée. Penchons-nous sur les différents métiers qui existent en usinage.

  • L’opérateur programmeur a la charge de lire les plans techniques, programmer la machine, réaliser les pièces et les contrôler. Cette profession est accessible avec un bac pro technicien d’usinage.
  • Le mouliste réalise les mêmes opérations que l’opérateur pour fabriquer les moules d’outillages.
  • Le mécanicien industriel, missionné pour la maintenance et les éventuelles réparations des machines en fonction des impératifs de production.
  • Le chef d’atelier qui agit en chef d’orchestre et supervise l’ensemble de la production, du personnel et de la maintenance. Il veille à l’exécution des consignes en prenant en compte les délais de livraison, les coûts et la qualité des produits.

Tous ces métiers demandent de la minutie, de l’organisation et de l’attention pour pouvoir éviter les non-conformités et respecter les délais.
Ils sont tous accessibles avec un bac pro de technicien en usinage, en outillage ou en mécanique / maintenance industrielle et quelques années d’expériences sont requises pour le responsable d’atelier.