Le silicone

Le silicone est un hybride entre le caoutchouc synthétique et le polymère plastique synthétique. Il peut être utilisé dans différents domaines : cosmétique, informatique, ou industriel. Il possède des caractéristiques spécifiques qui le démarquent des autres matières en plastique. Les explications sur cette matière.

La fabrication du silicone

Le silicone vient de la transformation du silicium, un produit dérivé du quartz. Il s’agit d’une matière facilement accessible. Sa restructuration en polymère par des réactions chimiques spécifiques permet d’obtenir différentes sortes de silicone : fluide, résineux, et en élastomère (qui peut être vulcanisé à froid ou à chaud).

Pour obtenir du silicone, il faut créer une réaction chimique entre le silicium et le chlorure de méthyle. Ce procédé se nomme « réaction de Rochow ». Il donne des produits appelés méthylchlorosilanes. Parmi eux compte le diméthyldichlorosilane ou DMDCS qui va subir une hydrolyse. Ainsi, le chlore est supprimé et la polymérisation a lieu grâce à la déshydratation. La polycondensation mène à une chaîne spécifique – Si-O-Si-O-Si-O-. Ensuite, il faut passer à l’ajustement de la taille de cette chaîne et des branchements, avant de mettre en place les fonctions indispensables à l’usage ciblé. Le produit obtenu peut servir à la fabrication de bracelets silicone, de jouets, ou de bibelots.

Les caractéristique du silicone

Appartenant à la classe des polymères, le silicone dispose de niveaux d’ébullition peu élevés. Il en est de même pour ses températures de transition vitreuse. En effet, il ne peut pas se cristalliser. Ses chaînes siloxanes sont souples, puisqu’elles sont capables de faire le tour de la liaison siloxane sans difficulté.

Le silicone amortit facilement les chocs grâce à sa faculté à se compresser. Il constitue également un isolant efficace. Cependant, il ne peut pas filtrer le gaz, ce qui n’est pas le cas de certains polymères. Pour ce qui est de son énergie de surface, elle est faible. Ceci explique son efficacité lorsqu’il entre dans la fabrication de lubrifiant, d’anti-mousse, ou d’antiadhésif.

Le silicone sert à fabriquer certains produits cosmétiques. Il est présent dans le shampoing et l’après-shampoing, malgré la réticence de certains consommateurs. Il participe aux soins des cheveux secs, indisciplinés, ou épais. Il corrige les imperfections des cheveux ternes ou avec des pointes fourchues. Il facilite également le coiffage.

Il entre également dans la conception du verre, des pièces informatiques et industrielles, ou des ustensiles de cuisine.

Le recyclage du silicone

Le recyclage du silicone est un procédé difficile, puisqu’il appartient à la catégorie des matières thermodurcissables. Une fois transformé sous l’action de la chaleur, il se compacte. Pour cette raison, très peu d’industries optent pour son recyclage.

Par contre, sa conception respecte les normes environnementales. Ainsi, même s’il n’est pas recyclé, sa présence dans la nature ne peut pas avoir des impacts négatifs importants sur l’environnement. De ce fait, il constitue une alternative aux autres produits en plastique.