Matières textiles

Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir le choix en matière de textile. Pour se repérer, nous avons pour habitude de classer l’origine des matières en trois catégories : le naturel, l’artificiel et le synthétique. Ils ont chacun des avantages et des inconvénients.

Les matières naturelles

Ces matières proviennent des animaux ou des végétaux. Il n’y a pas besoin d’une intervention massive de l’Homme pour en produire. Ces matières sont généralement recyclables et biodégradables. Cependant, elles sont aussi très grandes consommatrices d’eau et les teintures contiennent des métaux lourds.

Le coton

Le coton vient du cotonnier que l’on cultive dans les régions tropicales. Les vêtements en coton ont de réels avantages pour ses porteurs : ils empêchent la transpiration excessive, sont doux au toucher, sont faciles à laver et agréables à porter. Il est donc préférable d’acheter des vêtements qui sont en coton biologique pour s’assurer du côté naturel de la matière. Toutefois, le coton est cultivé dans des pays où les conditions de travail pour les Hommes sont parfois insoutenables.

La laine

La laine est directement retirée des moutons, alpagas, chameaux, lamas et chèvres. Depuis des millénaires, elle est utilisée pour tenir les personnes au chaud et réguler la température. Là encore, le problème de la matière est qu’elle est une consommatrice en eau qu’elle repousse au lieu d’absorber. Les teintures utilisées pour réussir à durer sur le textile en laine sont chimiques et potentiellement dangereuses.

Le lin

Le lin est cultivé en Europe, notamment en Normandie, et est ensuite généralement filé en Chine. Contrairement au coton, le lin ne s’irrigue pas et ne nécessite quasiment aucun pesticide. La pluie du climat européen suffit amplement à son développement. Tout est utilisable sur la plante. À la mode ces dernières années, les vêtements en lin sont connus pour leur résistance au temps. Ils ne se détendent et ne boulochent pas après quelques années.

La soie

Cette fois-ci, la matière ne pousse pas directement. La soie est issue du cocon que fabrique le ver à soie. Elle est relativement solide, résistante et absorbe les teintures sans aucune difficulté. Non seulement, elle donne un air chic, mais en plus, elle vous donne l’effet d’avoir une seconde peau. Il faut toutefois rester vigilant au lavage en machine à laver pour entretenir ses vêtements en soie.

Le chanvre

Le chanvre était déjà utilisé en 600 avant J.-C. pour produire du textile. Cette matière a un effet thermorégulateur et absorbeur. De même, elle ne coûte pas excessivement chère à produire. Généralement, on doit mélanger le chanvre avec des matières synthétiques pour améliorer son élasticité. Il est difficile à travailler et certaines personnes peuvent être irritées par une telle matière.

Les matières artificielles

Les matières artificielles sont fabriquées à partir de cellulose provenant des végétaux. Pour faire court, l’élément végétal est transformé dans un solvant et dans un bain d’acide. Écologiquement, ces méthodes sont discutables.

La viscose

Cette matière est élaborée à partir de n’importe quelle fibre végétale, cela passe du coton à l’eucalyptus. On la surnomme généralement la soie artificielle. L’avantage d’un textile en viscose est que vous avez rarement besoin de le repasser et qu’il demande peu d’entretien. Cependant, il n’est pas rare de retrouver des viscoses responsables de la pollution plastique en mer puisqu’elles se dégradent mal.

Le modal

Fabriqué à partir de cellulose de bois de hêtre, le modal est souvent utilisé pour produire du textile, car il absorbe facilement l’humidité et qu’il est simple à obtenir. Le textile est léger, résistant et rétrécie rarement au lavage.

Le cupro

Le cupro, entièrement recyclable, est produit à partir de différents végétaux qui dépendant du fabricant. Cette matière ressemble à la soie, elle est durable, absorbe l’humidité et est hypoallergénique. Le textile se lave facilement à basse température et il peut être repassé sans s’abîmer.

Les matières synthétiques

Pour créer ces matières, il faut utiliser des hydrocarbures et des substances chimiques. Bien entendu, ces matières sont loin d’être écologiques et bonnes pour la santé.

Le polyester

Le cupro, entièrement recyclable, est produit à partir de différents végétaux qui dépendant du fabricant. Cette matière ressemble à la soie, elle est durable, absorbe l’humidité et est hypoallergénique. Le textile se lave facilement à basse température et il peut être repassé sans s’abîmer.

Le polyamide

Polluant, le polyamide offre pourtant bien des avantages en matière de textile : une solidité incomparable, de la légèreté et de la résistance. Toutefois, il est sensible à la chaleur. Le tissu polyamide est réalisé à partir de pétrole et de plastique.

L’élasthanne

Connue pour son extrême élasticité, l’élasthanne offre des textiles confortables et ultra résistants. Pourtant, la matière est fabriquée à partir de pétrole ce qui représente un véritable danger environnemental.