Industrie 4.0

C’est quoi l’industrie 4.0 ?

La base de l’industrie est une volonté de transformer de la matière première en grande quantité. Créer une productivité à grande échelle et rapide. Avant d’arriver à l’industrie 4.0, il y a eu un cheminement long et différentes étapes d’évolutions.

L’industrie 1.0

L’industrie « mécanique » qui a débuté dans les années 1780. Les premières productions industrielles accompagnées de machines s’alimentant principalement d’eau et de vapeur. L’ingénierie bat son plein et trouve toujours des nouvelles méthodes de production de plus en plus efficace.

L’industrie 2.0

L’industrie « électrique » qui évolue dans les années 1870.  La production de masse grâce à des chaînes de montage. Rentrer vite les matières premières et les sortir tout aussi vite pour faire de la vente de masse. Avec ces méthodes, tout le monde savait que l’avenir de l’industrie était tracé très loin dans l’histoire.

L’industrie 3.0

L’industrie « automatique » qui apparait dans les années 1970. Cette notion d’automatisation est essentiellement présente pour diminuer les coûts et d’avoir le moins d’intervention humaine sur les lignes de production. Cela va poser des problématiques industrielles avec la question de l’emploi et la place et la nécessité de l’humain au sein de ces processus.

L’industrie 4.0

L’industrie « numérique » / « usine connectée », cette nouvelle ère est en train de se passer actuellement. Cette volonté de numérisation, digitalisation est perçue comme une révolution. Garder cette envie de produire en masse, mais cette foi-ci avec une notion de personnalisation du produit pour le client tout cela à moindre coût. Les processus de fabrication et production sont beaucoup plus tourné vers leurs clients. Grâce à ces nouveaux outils, nous sommes en mesure pour appeler cela l’usine du futur, la quatrième révolution industrielle.

 

Les caractéristiques de l’industrie 4.0

Comme toutes les autres ères industrielles, il faut appliquer certaines applications pour se définir comme industrie 4.0.

  • Diminuer voir éliminer le papier

    • Numériser un maximum de documents au sein de l’entreprise ou de la start-up. Que ce soit des documents commerciaux, formulaires, instructions de travail, bordereaux d’expédition, bons de commandes, spécifications de produits, etc. Cela va permettre d’économiser du temps, car il y aura moins de données erronées donc indirectement une économie d’argent.
  • Contrôler et surveiller en temps réel les machines de production et l’équipement

    • Mettre en place des capteurs sans fil sur les différentes machines ou équipement pour surveiller la production et récupérer des données en temps réel. Pour ainsi opérer des suivis précis des différents états de productivité. Permettant de repérer, corriger et prendre des décisions stratégiques avec une meilleure vision globale. Cet aspect est appelé l’Internet industriel des objets.
  • Introduire des procédés dit « intelligent »

    • Utilisez des programmes « d’intelligence artificielle » ou « d’intelligence augmentée » comme explique Luc Julia dans son bouquin L’intelligence artificielle n’existe pas. Des programmes de Machine-Learning entraîner le feront à la place des hommes. Cela permet de faire de la prédiction de panne, ce qui va améliorer la production, car la chaine de production ne s’arrêtera jamais pour un gros problème de maintenance.
  • Expérimentez les imprimantes ou impression 3D

    • Maintenant les imprimantes 3D ou les différents types d’impressions 3D sont très performants et permettent de résoudre des solutions complexe rapidement. Avec ces outils, on peut concevoir des prototypes, fabriquer des formes complexes (impossible avec des usinages classiques) ou bien encore créer des produits hautement personnalisables selon les envies et les humeurs des clients.
  • La connexion des produits sur internet

    • Munir les différents capteurs pour surveiller les différentes utilisations. Il est possible de se servir comme détecteur d’entretien pour vos clients directement pour faire des maintenances prédictives. Il est également convenable d’utiliser les produits intelligents pour ajouter différents services en fonction de leurs usages et voir les modèles économiques grandir dans votre catalogue.
  • Incorporé des réseaux informatiques / internet des objets

    • Mettre en place des outils sur le net (Cloud) pour entrer en contact avec vos clients, vos fournisseurs et vos partenaires d’affaires. Pour effectuer toutes ces tâches, vous allez avoir recours à un extranet ou à un système d’échange de données informatisé (EDI) pour le commerce interentreprises. Un site Web transactionnel pour le commerce grand public est envisageable.
  • La Big Data

    • L’or noir comme elle est appelé dans le milieu de l’informatique. Récupérer, trier, traiter et analyser voilà les point clés important pour valoriser les données au sein de votre commerce. Peu importe le produit ou service que vous faites, il produit de la data et créé une chaîne de valeur. La révolution industrielle se trouve principalement dans ce point et ceux qui sortent du lot sont aussi ici. Une énorme compétitivité se crée autour de cette data et qui à la meilleure data à revendre aux consommateurs.

Les avancées technologiques pour l’industrie du futur (4.0)

Des avancées technologiques sont en train de se passer partout dans le monde pour surperformer toujours plus loin.  Des nouveaux services émerges, de nouvelles startups, de nouvelles entreprises, etc. Toutes ces avancées technologiques font grandement grandir le secteur industriel et l’industrie française (french tech) n’est pas en reste dans ces différents domaines. L’écosystème de l’industrie subit une forte mutation surtout dans le numérique. Des machines et des programmes qui sont continuellement capable d’aller de plus en plus loin. Les enjeux de l’industrie sont présents sur tous les aspects. La cybersécurité, la supply-chain, la réalité augmentée, l’aéronautique, le traitement des données, la robotisation et encore plein d’autre domaine sont acteurs de l’industrie mondiale et œuvre à la faire évoluer dans le bon chemin.

Aujourd’hui l’industrie mise énormément sur le digital, mais aussi avoir des regards innovants et garder une grande flexibilité dans son évolution et sa vision des choses.