Industrie agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire se charge de transformer en produits alimentaires industriels les productions alimentaires provenant de l’agriculture ainsi que de la pêche. Elle commercialise ensuite ces produits industriels en passant par des circuits de distribution telles que les grandes et moyennes surfaces, les grossistes ou les commerces de détail.

En France, les entreprises de l’agroalimentaire représentent 15,3% des industries manufacturières avec 17 647 entreprises. 77% des entreprises sont des TPE (entreprises de moins de dix salariés) et 23% des PME (entre 10 et 250 salariés). Parmi les chiffres clés à retenir, le secteur comptait en 2016, 429 079 salariés. Les régions qui embauchent le plus sont la Bretagne avec 58 209 emplois, le Pays de la Loire avec 47 297 emplois ainsi que la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 40 335 emplois. Les sous-secteurs qui recrutent le plus sont ceux de la viande, de la production laitière et de la boulangerie. Enfin, c’est un secteur d’innovation avec le développement de l’agriculture connectée durable et de l’agriculture biologique.

L’industrie de l’agroalimentaire est un des acteurs majeurs de l’économie française réalisant un chiffre d’affaires de 180 milliards d’euros. Au niveau européen, l’industrie agroalimentaire française se situe au deuxième rang derrière l’Allemagne. À l’échelle mondiale, elle se place au quatrième rang des exportateurs agroalimentaires avec 44,2 milliards d’euros de denrées alimentaires exportés en 2016.

Les 10 secteurs d’activités dans l’industrie agroalimentaire

  • La production d’huiles, de graisses végétales et animales qui comprend la fabrication d’huiles, de graisses raffinées et brutes. Ce secteur emploie 3 692 salariés.
  • La modification et la conservation de poissons, mollusques et crustacés se faisant par congélation, surgélation, séchage, cuisson, fumage, salage, saumurage ou mise en conserve. Ce secteur comprend aussi la préparation de ces différents produits, la production de farines de poissons pour l’alimentation humaine ou l’alimentation animale. Il emploie 11 218 salariés.
  • La fabrication de produits amylacés, le travail des grains regroupant la variété de farines ou de semoules, la fabrication de mélanges de farines ou de pâtes préparées à partir de ces produits, la production d’amidon et de produits amylacés. Cette branche emploie 13 224 salariés.
  • La production d’aliments pour les animaux de compagnie ainsi que pour les animaux de ferme. Ce secteur emploie 16 775 salariés.
  • La modification et la conservation de fruits et légumes regroupant la transformation de fruits comme les confitures, les jus, les purées, la modification des légumes en soupes ou purées. Ce secteur emploie 23 152 salariés.
  • La production de boissons comme les eaux minérales, les boissons alcoolisées ou non alcoolisées. Ce secteur emploie 43 911 salariés.
  • La production de produits laitiers comme les fromages ou les yaourts. Cette branche emploie 56 638 salariés.
  • La production d’autres denrées alimentaires comme les desserts lactés, les aliments préparés périssables, la fabrication d’arômes alimentaires comme le caramel, la production de levures, d’extraits et de jus de viandes, de poissons, de crustacés et de mollusques. Ce secteur emploie 74 487 salariés.
  • La modification et la conservation de la viande et la préparation de produits à base de viande comme les charcuteries ou les produits en conserve. Ce secteur emploie 110 976 salariés.
  • La production de produits de boulangerie-pâtisserie et de pâtes alimentaires comme les pains, les viennoiseries, les biscottes, les biscuits, les pâtisseries de conservation ou les pâtes alimentaires. Ce secteur emploie 173 998 salariés.
tri des pommes de terre

Les défis de l’industrie agroalimentaire

L’industrie alimentaire est le quatrième secteur de l’industrie en terme d’émissions de gaz à effet de serre. Les grandes entreprises sont les plus sensibilisées à la gestion de leurs ressources énergétiques et matérielles. Ainsi, leur implication dans la préservation de la biodiversité est en évolution. Elles tentent de gérer de façon économe les ressources en matières premières ou en eau sans altérer leur compétitivité. Leur défi est de produire plus d’énergies renouvelables en développant la production de biocarburants comme le bioethanol.

Afin de répondre aux enjeux environnementaux, la France accompagne la transition vers l’économie circulaire qui prévoit de réduire la consommation des ressources, des déchets et 
des émissions de gaz à effet de serre. Par ailleurs, la lutte contre le gaspillage est aussi un des enjeux prioritaires. Pour cela, le soutien à des projets locaux ciblés est lancé. Les projets alimentaires territoriaux (PAT) ont pour objectif de mettre en place une alimentation relocalisée. Ils rassemblent les acteurs locaux de la production agricole, les distributeurs, les collectivités territoriales et les consommateurs autour d’un projet commun ayant pour but d’améliorer la qualité de l’alimentation.

Les marchés en plein air connaissent un nouvel essor depuis les années 2000. Les consommateurs recherchent davantage des produits frais et locaux avec un lien direct au producteur dans un souci de savoir exactement ce qu’ils achètent. Consciente que le consommateur est demandeur d’information et de traçabilité des produits, l’industrie agroalimentaire a mis en place de nouvelles technologies de codage et de traitement des données. Ainsi, sur le packaging alimentaire, le consommateur est davantage informé sur le contenu et l’origine du produit.

Les métiers de l’agroalimentaire

  • L’agroalimentaire regroupe plusieurs corps de métiers que l’on retrouve souvent en intérim comme le préparateur de recettes qui pilote une machine mélangeant des ingrédients à l’échelle industrielle. Il assure ainsi une étape importante de la fabrication d’un produit comme la découpe, le pétrissage, la cuisson ou la mise en barquette. Ce métier est accessible au niveau CAP.

  • L’opérateur de fabrication, au sein d’un atelier de fabrication industrielle, transforme des matières premières en produit fini, de la fabrication au conditionnement des produits dans leurs emballages pour leur mise en vente. Il est donc présent sur la Ligne de production. Ce métier est accessible au niveau Cap ou Bac pro.

  • L’ingénieur agroalimentaire participe à la transformation des produits issus de l’agriculture en biens destinés à la consommation. Il intervient à différentes étapes de la production.

  • Enfin, le qualiticien, qui est ingénieur, installe un système de contrôle qualité, depuis la réception des matières premières jusqu’à l’entreposage des produits préparés et livrés. Il met en place les procédures qui garantissent la qualité et la conformité des produits.

métiers de l'industrie agroalimentaire

Les entreprises françaises de l’industrie agroalimentaire

Les entreprises françaises de l’industrie agroalimentaire représentent le premier secteur industriel français. 

  • Lactalis est le leader mondial dans la production laitière, le leader européen du lait de consommation, des crèmes et des beurres. Il participe aussi au marché de l’ultra-frais, des ingrédients laitiers.

  • Nestlé France propose aux consommateurs une large gamme de produits. Ainsi, l’entreprise est présente sur l’ensemble des catégories alimentaires, en faisant un leader mondial sur le marché.

  • Roquette frères est un des leaders mondiaux dans la production de produits tirés de l’amidon, matière présente dans la plupart des produits, du chewing-gum aux yaourts.

  • L’entreprise Bel est une société fromageries qui fabrique et commercialise des fromages industriels.

logo Lactalis
Nestle logo
logo Roquette
Logo Belo