Industrie chimique

Le secteur de l’industrie chimique est parmi les plus importants du monde, tant du point de vue technologique que du point de vue économique. Transformant par synthèse chimique les éléments naturels présents dans la nature, l’industrie chimique fournit tous les éléments de base de notre mode de vie actuel. Qu’il s’agisse du carburant raffiné que nous injectons dans nos réservoirs d’automobiles, du mobilier vintage de nos salons, des médicaments servants à traiter nos affections courantes ou encore des écrans numériques sur lesquels sont inscrits ces mots, tous ces produits proviennent de l’industrie chimique et font partie des objets du quotidien. À la pointe de l’innovation depuis la création des premières grandes entreprises de chimie au milieu du XIXème siècle, l’industrie chimique anticipe les besoins de demain par une recherche de haut niveau et des process de fabrication toujours plus performants et intelligents.

Les différentes industries chimiques

L’industrie chimique se distingue en trois grandes catégories.

  • Tout d’abord la « chimie de base », dite « chimie lourde » ou encore « chimie amont », produit tous les produits chimiques de base comme son nom l’indique, c’est-à-dire les produits qui serviront par la suite à produire des composés chimiques. La pétrochimie appartient également à la chimie de base de même que les monomères (soude, isoprène, vinyle, etc.), le soufre, le chlore. Ces éléments dits réactifs, mélangés avec d’autres, produisent des éléments indispensables à la production industrielle des principes actifs.
  • La chimie fine est l’industrie qui fabrique des principes actifs et composés issus de la chimie lourde. Elle recouvre diverses spécialités chimiques depuis la métallurgie, la fabrication de produits pesticides et autres phytosanitaires, les matériaux conducteurs et semi-conducteurs, les composants informatiques, etc.
  • La chimie de spécialité fabrique des produits finis en plus faibles volumes et conditionnements, ce qui en accroît la valeur ajoutée. Il s’agit de l’industrie des produits pharmaceutiques, des peintures et pigments industriels, des cosmétiques, parfums, arômes. Chaque entreprise fournit des produits hyper spécialisés au terme d’un processus chimique complexe, de haute technologie.

Les métiers de la chimie

Le secteur industriel de la chimie rassemble tous les corps de métiers. Il y a autant de métiers que de spécialités dans la chimie. La production, la recherche et la maintenance des sites industriels drainent la majorité des emplois et métiers de l’industrie. La création, l’innovation et la fabrication sont les branches les plus importantes.

  • Les chercheurs sont en quête de nouvelles molécules de synthèses à inventer, doivent créer un processus de fabrication stable, performant et innovant. Diplômés d’un bac+8 en chimie, les chercheurs travaillent en laboratoire afin de produire de nouveaux composés chimiques, des synthèses susceptibles de remplacer avantageusement celles existantes. C’est un secteur concurrentiel du fait de la recherche et développement très active dans l’industrie chimique et dans lequel les passionnés de chimie moléculaire s’épanouissent !
  • Technicienne ou technicien d’analyse chimique, diplômé d’un bac + 3 à 5, le chimiste organique ou de synthèse est en charge de réaliser les expériences participant à l’élaboration de formules moléculaires et également des analyses en terme d’ hygiène sécurité des produits. Amoureux de paillasses et de laboratoires garnis de matériels et outils de dernière technologie, il se passionne aussi pour la chimie moléculaire et les réactions chimiques observables sous microscope ou nanoscope. Les techniciens couvrent tous les secteurs de la chimie, de la métallurgie à la cosmétique, au plus proche du processus de mise en œuvre de l’innovation.
métiers de la chimie
  • Les opérateurs de fabrication, sous la conduite d’un chef d équipe, travaillent dans l’atelier de fabrication et sont en charge de la production du produit chimique. Au milieu des machines et des produits, les opérateurs doivent y transformer les matières premières en produits finis ou semi-finis. Tout en effectuant des gestes techniques précis, ils doivent respecter les règles de sécurité et être polyvalents et attentifs dans la phase de fabrication dangereuse.
  • Technicien de maintenance industrielle, ils sont en charge de la sécurité industrielle et environnementale, ainsi que de la performance et puissance du site de production chimique. Il faut être un technicien amateur de mécanique, rigoureux et précis, qui affectionne les grosses machines industrielles qui demandent un savoir-faire et une connaissance technique d’orfèvre ainsi que les processus industriels complexes. La maintenance industrielle nécessite d’avoir recours à des techniciens diplômés de l’enseignement supérieur (licence pro) et hautement spécialisés dans leur domaine.
métiers de l'industrie chimique

Tous les métiers de l’industrie sont ouverts aux spécialistes ainsi que les emplois connexes communs à toutes les entreprises : gestion des risques, préparateur, contrôle qualité, marketing, comptabilité ressources humaines, commercial, responsable des ventes… autant de métiers à pourvoir au sein du secteur de l’industrie chimique, diversifié et attractif.

Les entreprises de l’industrie chimique française

  • Première entreprise française de chimie, Total se classe dans les 10 plus importantes firmes de l’industrie mondiale. Fondée en 1924, Total a su diversifier ses actifs et développer autant sa branche pétrochimique que chimique (fine et de spécialité) afin d’être présente sur tout le marché mondial, de l’extraction à la transformation des matières premières en raffinerie et jusqu’à la livraison de produits finis toujours plus performants. Bien que l’essentiel des revenus et bénéfices soient produits hors du sol national, Total contribue au PNB français de manière considérable.
  • L’Oréal, créée en 1909, est la seconde firme chimique française la plus importante, faisant de la famille Bettencourt et de ses actionnaires les plus riches d’Europe. Il ne s’agit pas ici de volumes importants ni d’industrie lourde mais tout au contraire de la chimie de spécialité portée à son plus haut niveau de finesse grâce à des innovations techniques au service du renouvellement de la gamme cosmétique du leader mondial incontesté des produits de beauté.
  • Air liquide, troisième groupe français de la chimie industrielle, a été fondé en 1902. Il doit sa fortune et son développement international florissant aux procédés de liquéfaction de l’air mis au point par ses ingénieurs en pleine révolution industrielle. Air liquide possède le plus long réseau de canalisation de gaz au monde grâce auquel il fabrique et délivre ses produits liquéfiés à ses clients, de manière rapide et sécurisée. Pour la métallurgie, l’industrie pharmaceutique ou encore l’aéronautique, les gaz d’Air liquide sont indispensables pour les secteurs industriels et hospitaliers.
  • Autre fleuron de l’industrie française, Arkema est dédiée à la chimie de spécialité. Née en 2004 d’une branche de Total, cette entreprise se spécialise en création de matériaux hautes performances, en gaz fluorés et peroxydes, ou encore verre acrylique. Le groupe compte une soixantaine de sites industriels en France et en Europe où se concentre la plus grande part de son activité et il connaît un développement important en Amériques et en Asie.
  • Rhodia, bien que créée en 1999, est la cinquième industrie chimique française. Née d’une alliance entre Rhône-Poulenc et le groupe belge Solvay, Rhodia est implantée sur tous les continents. Le groupe produit autant de la chimie fine (polyamide, solvant, peinture) que de la chimie de spécialité en étant le premier producteur mondial de phénols (parfums et arômes).
logo Total
logo L'Oréal
logo Air Liquide
Logo Arkema
logo Rhodia