Industrie automobile

L’industrie automobile a toujours été un important moteur de l’économie française. En effet, la France fait partie des nations pionnières du secteur automobile, notamment grâce aux enseignes emblématiques telles que Citroën, Peugeot ou encore Renault.

Les entreprises françaises spécialisées dans la construction de véhicules fournissent des emplois à plus de 440 000 personnes en France. En 2014, sur les sites de production et d’assemblage des groupes tels que Peugeot Citroën et Renault, plus de 1,8 million de véhicules légers étaient produits. Ce chiffre représente 6,7 % de la production internationale de véhicules légers (voitures avec Poids Total Autorisé en Charge inférieure à 3,5 tonnes). En France, 9 % de la population active, voire plus, ont une carrière liée directement ou indirectement au secteur de l’industrie automobile. Les marques françaises figurent parmi les plus appréciées sur le plan international.

Un secteur qui se divise en deux

La filière automobile peut être classée en 2 grandes catégories, à savoir :

Les constructeurs automobiles

Les entreprises de cette branche ont pour principale activité la production de véhicules. Certaines disposent de ressources humaines et de technologies adaptées pour intervenir à toutes les étapes de la fabrication d’une voiture : conception, montage et commercialisation. D’autres, faute de ressources ou de matériel, ne peuvent être qualifiées que d’assembleurs. Ces sociétés ne disposent que d’usines permettant l’assemblage des différentes pièces utiles pour créer un véhicule. La conception et la fabrication de l’ensemble des pièces sont confiées à des firmes industrielles appelées « équipementiers ».

Les sociétés spécialisées dans la construction de véhicules sont généralement des entreprises d’envergure mondiale. Les firmes de petite taille ont souvent des difficultés à faire face à la rude concurrence des géants. Par conséquent, elles ont tendance à disparaître. Un grand nombre de constructeurs sont d’origine américaine et européenne. Toutefois, les firmes de l’Extrême-Orient, notamment celles du Japon et de la Corée du Sud, occupent également une place non négligeable sur le marché automobile mondial.

Il existe plusieurs catégories de constructeurs de véhicules. D’abord, il y a les généralistes qui produisent une large gamme de voitures, dont : citadines, monospaces, SUV, familiales, véhicules électriques, etc. Les principales cibles des constructeurs de cette catégorie sont les personnes de classe moyenne. Leur but est de vendre un grand nombre d’automobiles.

équipements automobiles

Certains constructeurs se concentrent sur une classe de clients spécifique : les VIP. Ces enseignes appartiennent à la catégorie « luxe ». Elles produisent des modèles de voitures très haut de gamme. Les autres catégories d’entreprises dans le secteur de l’industrie automobile sont : les constructeurs Premiums et les constructeurs low-cost (ciblant les pays émergents). Toutefois, il existe des constructeurs qui se caractérisent par leur faible productivité. Ils produisent une seule catégorie de voiture et lancent, parfois, moins de 5 000 modèles par an. Ces derniers sont issus d’une production semi-artisanale ou artisanale.

Les équipements pour les véhicules

Dans l’Hexagone, le nombre d’équipementiers atteint jusqu’à plus de 300 sociétés. Dans cette catégorie, il existe des multinationales, mais aussi quelques PME spécialisées. Les firmes de cette classe consacrent un budget conséquent à leur département R&D. L’objectif étant d’offrir un niveau élevé de sécurité et de confort aux passagers. La recherche de solutions écologiques fait également partie des préoccupations des entreprises du secteur.

Les équipementiers proposent des types de pièces diversifiés, comme : batterie, filtre à carburant, freins, amortisseurs, pneumatiques, climatisation, essuie-glaces, filtre d’habitacle, démarreur, radiateur d’huile, pot d’échappement, bougies, catalyseur, différents équipements électriques et toutes autres pièces nécessaires au bon fonctionnement d’un véhicule. Certaines comme le tableau de bort peuvent être fabriquées par usinage.

équipements automobiles

Les métiers du BTP

Les professionnels travaillant pour le compte des grandes entreprises de l’industrie automobile occupent des postes à différents niveaux de la construction des véhicules : conception, fabrication, distribution, service après-vente, etc. Ce secteur industriel présente alors un vaste choix de métiers aux intéressés.

Un constructeur automobile, pour être productif, assurer sa compétitivité, développer ses activités, mais aussi pour relever les défis environnementaux et sociétaux, doit avoir un personnel constitué de personnes compétentes. Le niveau d’étude requis pour intégrer cette filière varie du CAP au diplôme d’ingénieur.

Des spécialistes dans des domaines variés, tels que : la production, le design industriel, la recherche et développement, les TIC (technologies de l’information et de la communication), la robotisation sont requis. Les constructeurs auto disposent également de départements chargés des activités comme : la gestion et l’administration, le commerce, les achats, la logistique, etc.

Parmi les métiers qui réservent le plus d’opportunités, il y a, par exemple : l’Ingénieur en mécanique, le Dessinateur en construction mécanique et le Designer industriel.

Les entreprises de l’industrie automobile française

Parmi les entreprises de référence lorsque l’on parle de l’industrie automobile française, il y a :

  • Le groupe PSA (Peugeot société anonyme) occupe actuellement la deuxième place dans le classement des plus grandes compagnies européennes de son secteur. Son objectif est de proposer des modèles de véhicules perfectionnés qui offrent des privilèges inégalés aux usagers. Pour y parvenir, il dispose d’un personnel doté d’un savoir-faire de haut niveau, ainsi que des technologies sophistiquées. L’excellence et l’innovation sont au centre des préoccupations du groupe. Ce carrossier est responsable de l’exploitation de marques auto, telles que : Citroën, Peugeot, Vauxhall, Opel et DS Automobiles. En France, en 2016, il occupe la place de leader incontesté de son marché, avec une part de marché de 27,74 %. En 2017, le groupe a commercialisé 3 630 000 de voitures.
  • Le groupe Renault a été officiellement créé le 25 février 1899 par Fernand et Marcel Renault. Ce constructeur français, qui est désormais lié aux géants japonais Nissan et Mitsubishi, est au premier semestre 2017, le premier groupe international dans le secteur de l’industrie automobile. Ses usines et filiales sont réparties dans plusieurs pays. Sur l’année 2016, ce géant français a vendu 3,18 millions de voitures, sous différentes marques (Renault Samsung Motors, Dacia et Renault).
  • L’équipementier automobile Valeo dispose d’une importante notoriété en France. Il travaille en partenariat avec tous les constructeurs. Grâce à l’expertise de son équipe, l’enseigne fournit à ses partenaires des équipements auto et des systèmes innovants qui favorisent la réduction d’émissions de CO2. Les produits de la marque sont propices à une conduite de manière intuitive. Ce groupe est également reconnu pour la qualité de ses pièces de rechange. Selon les statistiques de 2017, il emploie 111 600 salariés. Ses produits sont distribués dans plus de 184 pays. Il dispose de 55 centres R&D.
  • Le chiffre d’affaires de l’entreprise Faurecia, estimé à 20 692 milliards d’euros en 2015, atteste de son importance sur le marché. Faurecia est un groupe français spécialisé dans l’ingénierie et la production d’équipements auto. Ses clients sont des constructeurs de véhicules. La société se charge du développement, de la fabrication et de la commercialisation de produits tels que : systèmes d’intérieur, sièges et technologies de contrôle des émissions (échappements).
logo PSA groupe
logo groupe Renault
logo Valeo
logo Faurecia