Le dépoussiérage industriel

Nécessité réglementaire, le dépoussiérage industriel est devenu un objectif stratégique des entreprises. Son application a un impact direct sur la pérennité des machines, la qualité des produits et la productivité. Par extension, l’impact du dépoussiérage industriel se ressent sur les salariés qui, quand le dépoussiérage est efficace, évoluent dans un environnement de travail sain.

L’enjeu environnemental, quant à lui, est en passe de devenir le plus important de notre époque et le dépoussiérage industriel joue un rôle majeur en contribuant à l’assainissement des sites, à la récupération et au traitement des déchets, qui peuvent être recyclés et valorisés. 

Le dépoussiérage industriel est une notion qui en regroupe plusieurs, chaque secteur nécessitant des solutions sur mesure. C’est pourquoi le choix du matériel de nettoyage tout comme celui de l’opérateur n’est pas seulement un choix économique. Bien identifier ses besoins au départ, choisir les bons interlocuteurs est essentiel.

L’importance du recours à un expert

Chaque secteur d’activité utilise des machines et des procédés de fabrication qui nécessitent l’utilisation de certains produits ou certaines matières qui génèrent des poussières ou particules différentes, qui s’éliminent ou se trient avec des techniques adaptées. 

Certains professionnels du dépoussiérage industriel sont spécialisés dans le nettoyage d’industries particulières et la filtration d’air. Ils peuvent proposer des services adaptés. 

Dans la métallurgie, la fonderie ou la cimenterie, les poussières à éliminer seront des copeaux ou des brouillards d’huile et le nettoyage devra prendre en compte les surfaces des machines à traiter pour assurer une bonne adhérence et une fluidité de fonctionnement. L’installation de tables aspirantes permet notamment l’aspiration de fines poussières lors de la finition de pièces en aluminium ou composite. 

Dans le cas de l’industrie chimique, l’accent sera mis sur le traitement de l’air et l’évacuation de vapeurs dues à l’utilisation de solvants ou gaz. 

Seul un expert est à même de déterminer précisément le cahier des charges du dépoussiérage à mettre en place et, par la suite, de proposer un système de filtration adapté et sa maintenance, sachant qu’il en existe plusieurs. 

Dépoussiérage industriel avec contact mécanique

Le dépoussiérage industriel avec contact mécanique consiste à dépoussiérer toutes sortes de pièces et de matériaux et de décoller l’ensemble des souillures. Une fois les surfaces traitées, celles-ci peuvent être intégrées aux machines au moment du lancement de la production. 

Ce type de dépoussiérage, qui peut être en partie manuel, s’adresse en priorité aux secteurs de l’imprimerie ou de la fabrication et du transport de films imprimés. Le choix de ce type de nettoyage est retenu après une analyse du process pour s’assurer que cette solution est bien adaptée à la chaîne de production, en prenant en compte la rigidité des matériaux à traiter, leur forme géométrique. Les matériaux sont traités jusqu’à élimination totale des poussières ou autres déchets collants. 

L’intérêt est l’obtention d’une surface impeccable et facile à travailler. La qualité de production est accrue, la rentabilité meilleure.

Dépoussiérage industriel sans contact mécanique

Comme son nom l’indique, la technique de dépoussiérage sans contact mécanique n’inclut aucun contact entre la surface à traiter et le système utilisé, dans le but de limiter tout risque d’endommagement. 

On parle de système antistatique ou de dépoussiérage 3D qui favorise la relation électrostatique entre les surfaces et la poussière incrustée. Le secteur qui a le plus recours à ce système est celui du textile, notamment pour les machines dédiées au marquage ou à la sérigraphie. Après analyse des surfaces à traiter et la décision d’opter pour ce système, le nettoyage se fait par ionisation, aspiration ou soufflage par air comprimé. 

L’élimination des poussières se fait après mise en suspension de celles-ci et aspiration. Il s’agit d’un nettoyage en profondeur, qui permet la captation de poussières fines et les élimine pour optimiser le fonctionnement des machines et leur durée de vie. 

Dépoussiérage industriel ATEX

Le dépoussiérage industriel est non seulement conseillé, on l’a déjà dit, mais obligatoire puisqu’il ne vise pas seulement à assurer la pérennité des machines et la production mais également à assurer un cadre de travail sûr pour les salariés et soucieux de leur santé. 

La directive ATEX, issue de directives européennes relatives aux normes de sécurité qui s’imposent aux entreprises utilisant des matériaux et machines présentant des risques d’explosion et à la sécurité des travailleurs, s’impose à tous les sites présentant de tels risques. 

Tous les matériaux incriminés doivent être marqués, toutes les zones concernées identifiées. Et, bien évidemment, le dépoussiérage industriel inclut des méthodes spécifiques dédiées à ces environnements. 

Les industries chimiques et pharmaceutiques sont particulièrement concernées, tout comme la menuiserie par exemple de par le caractère inflammable du bois. Après détermination des paramètres d’explosivité sur un site, le dépoussiérage se fait à l’aide de systèmes à la puissance d’aspiration soumise aux mêmes normes, dotés de capacités importantes, équipés de capteurs pour repérer les particules incandescentes, mais aussi avec l’installation de ventilateurs pour garantir la qualité de l’air d’un espace de travail. 

Quand l’installation du système d’aération et d’aspiration centralisée est effectuée, son efficacité sera contrôlée par le niveau de particules mesuré dans les locaux, qui ne doit pas dépasser les valeurs moyennes d’exposition (VME) fixées par le code du travail.

La notion environnementale

La préservation de l’environnement est le défi de notre époque et le dépoussiérage industriel s’y inscrit pleinement. C’est un secteur en plein renouveau qui développe des équipements non seulement performants pour la récupération des poussières et déchets mais également leur recyclage. Citons entre autres exemples les cyclones qui récupèrent les copeaux en suspension dans l’air qui seront ensuite ensachés et réutilisés pour le sablage notamment. 

Le dépoussiérage industriel laisse aujourd’hui de côté des techniques utilisant des produits chimiques. Les nouvelles techniques permettent l’élimination des particules indésirables, la récupération de particules réutilisables. L’air comprimé réduit la propagation des mauvaises particules dans l’air, les cartouches filtrantes limitent la dissémination de gaz et fumées dans l’atmosphère. 

Une meilleure qualité des environnements de travail, une valorisation des déchets, tout le monde y gagne pleinement.